3 occasions de leadership à saisir ou à créer pour garder le cap d’ici juin et pour prendre des décisions éclairées pour la rentrée

Comment ça va? Dans quelques jours, ça fera un an que nous vivons dans une nouvelle réalité. Et tout semble indiquer que cette nouvelle réalité sera encore bien présente pendant un certain temps encore. On le sent et ça a présentement un effet sur le moral de plusieurs personnes que je côtoie.  Alors vous? Comment ça va dans votre coin? Une qualité essentielle en tant que leader, c’est d’être proactif et d’anticiper. Ça a été difficile, ça, dans la dernière année. On le voit, ça a changé beaucoup. C’est un signe que nous étions très près des arbres. Mais après un premier tour de piste dans ce contexte, il y a des choses que nous sommes en mesure de mieux anticiper. On peut très bien s’imaginer à quoi pourrait ressembler la rentrée scolaire 2021-2022. Vous allez me dire : «Marius, je veux juste me rendre au mois de juin. Parle-moi pas de la rentrée.» Je vous comprends. Ce que je veux dire c’est que le retour à la normale ne point pas tellement à l’horizon. Mais dans les 2 ou 3 prochains mois, nous aurons à planifier le placement du personnel, les horaires et possiblement les structures dans lesquelles nous allons évoluer l’an prochain. C’est la réalité. Ça fait partie de ce qui nous mènera à juin 2021. En leadership, comme dans la vie en général, ce sont les petites choses qui font toute la différence. Voici 3 occasions de leadership toutes simples à saisir ou à créer dans les prochaines semaines pour garder le cap d’ici juin et pour prendre des décisions éclairées pour la rentrée.

1. Encourager

Comment on fait pour savoir si quelqu’un a besoin d’encouragement? Chez escouadeÉDU, nous disons souvent à la blague qu’il n’y a qu’un critère pour savoir si une personne a besoin d’encouragement : elle respire. Si la personne respire, elle a besoin d’encouragement. Peu importe l’âge, la taille, le poste, l’expression faciale… Tout le monde a besoin d’encouragement. Dans les prochaines semaines, si vous aviez à encourager vos élèves, vos collègues ou votre personnel afin de leur rappeler qu’ils sont importants, qu’ils font une différence et qu’ils sont appréciés…

  • Que diriez-vous?
  • À qui le diriez-vous?
  • Comment le feriez-vous?
  • Quel moment ou quel contexte serait le mieux choisi?
  • Quel impact positif cela pourrait-il avoir?

Dans nos efforts de continuer à avancer dans cette année scolaire différente, n’oublions pas de nous encourager entre nous. Il reste 4 mois, les amis. On ne lâche pas 🙂

2. Donner Demander de la rétroaction

Tout le monde reconnaît l’importance de la rétroaction en éducation. Dans mon vécu, je reconnais également que nous recevons rarement de la rétroaction en tant que professionnel. Pensez-y. Et si nous demandions une rétroaction des personnes dont nous sommes responsables? Après tout, nous sommes tous en apprentissage. Il importe ici de bien cerner si le potentiel de recevoir une rétroaction constructive est là. Tout passe par la relation de confiance que vous avez avec les personnes concernées. Il importe aussi de spécifier ce sur quoi nous souhaitons recevoir une rétroaction. Par exemple, je me vois très bien dire aux personnes dont je suis responsable que j’essaie d’être intentionnel dans les aspects suivants de ma pratique et que j’aimerais une rétroaction au sujet de ce qui les aide et ce que je pourrais faire autrement. Par exemple :

Bienveillance

    1. Voici comment j’essaie de faire preuve de bienveillance présentement…
    2. Qu’est-ce qui fonctionne bien?
    3. Qu’est-ce qui m’échappe? Qu’est-ce qui pourrait aider? (dans ce qui est possible)

Communication

    1. Voici ce que je fais présentement pour tenter de communiquer efficacement…
    2. Qu’est-ce qui fonctionne bien présentement dans ma façon de communiquer avec vous? (Contenu, Clarté, Fréquence, Format…)
    3. Qu’est-ce qui pourrait être amélioré? (Contenu, Clarté, Fréquence, format…)

Pédagogie / Animation

    1. Voici mes principales stratégies pédagogiques ou d’animation de rencontres présentement…
    2. Qu’est-ce qui répond le mieux à vos besoins?
    3. Qu’est-ce qui pourrait être amélioré?

Ce ne sont que quelques exemples. Chose certaine, si vous demandez de la rétroaction, vous allez en recevoir. L’idée, c’est d’ouvrir la conversation et de se rappeler que nous sommes tous en apprentissage là-dedans, même si nous n’avons pas tous les mêmes responsabilités dans le système.

« Ce que nous faisons présentement en éducation n’est rien de moins qu’extraordinaire. Il faut le reconnaître. Quand on pense à la rentrée 2021-2022, il faut aussi reconnaître que nous pouvons améliorer certaines choses. » – @bourmu

3. Consulter les experts

Nous avons appris beaucoup de choses en tant que système dans la dernière année. Une d’entre elles, c’est que personne n’était expert de l’éducation en contexte de pandémie quand tout ça a commencé. Mais après presqu’un an, il y a en de l’expertise dans le terrain. Dans sa conférence cette semaine, j’ai appris grâce à ce tweet de Audrey Miller que John Hattie disait ceci au sujet de l’expertise dans les écoles.

 

C’est important de parler de ce que nous avons appris dans la dernière année et de reconnaître l’expertise. Mon point de vue, c’est que les personnes qui détiennent la meilleure information pour nous aider à déterminer nos meilleures prochaines étapes dans le présent contexte, ce sont les enseignants et les élèves. Je vous invite à écouter le plus récent épisode de Tout le monde est un leader où Matthieu Leroux nous partage son expérience de cette année en tant qu’enseignant dans une école virtuelle. Ce n’est pas parce que tout le monde a des outils technologiques et qu’on a accès à l’école (en personne et/ou en ligne) que tout est rose. Ce que nous faisons présentement en éducation n’est rien de moins qu’extraordinaire. Il faut le reconnaître. Quand on pense à la rentrée 2021-2022, il faut aussi reconnaître que nous pouvons améliorer certaines choses. 

Voici 10 questions qui méritent d’être posées aux experts de l’éducation en contexte de pandémie, soit les enseignants et les élèves.

Bon succès et merci de vos commentaires

 

 

 

 

28 Fév, 2021

Recevoir le blog par courriel

Merci pour votre inscription!

Commentaires

6 Commentaires

  1. Chantal Bertin

    Bonne réflexion et bonnes pistes merci!

    Réponse
    • Marius

      Merci Chantal 🙂

      Réponse
  2. Christine Sornin

    Merci Marius pour ce billet : demander de la rétroaction est en effet une piste à suivre !

    Réponse
    • Marius

      Merci Christine. Bon succès dans tes prochaines étapes 🙂

      Réponse
  3. Vincent Gauthier

    Billet très intéressant et merci pour les réflexions. J’aime le fait que les questionnements soient orientés vers ce qu’on peut dégager de positif et de constructif. Malgré tous les défis rencontrés avec le contexte de la pandémie, il faut continuer de voir le verre à moitié plein! Encourager prend donc tout son sens et souligner le bons coups des collègues et de nos équipes est une pratique gagnante en ces temps particuliers.

    Réponse
    • Marius

      Merci Vincent. Oui, il faut trouver le positif, parce qu’il y en a 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Vous pourriez aimer